MON ENFANT ENTRE À LA MATERNELLE, EST-IL TROP JEUNE ?

Par : Marjorie Vachon ( MAi 2017 )
À LA UNE
ÉVASION

Vous avez peut-être inscrit votre enfant à la maternelle en février dernier, mais il n’aura pas encore soufflé ses cinq bougies d’ici la rentrée. C’est connu, au Québec, les enfants qui ont 5 ans avant le 30 septembre entrent à la maternelle. Les autres, nés après, doivent attendre une année. On retrouve alors des enfants de 6 ans et d’autres d’à peine 5 ans dans une même classe.  

La question se pose. « Les enfants du mois de septembre, plus jeunes que les autres, sont-ils désavantagés dans leur scolarité ? »

Plusieurs recherches corroborent cette tourmente. Certaines études ont démontré que la qualité du parcours scolaire est souvent déterminée par le mois de naissance. On ne peut pas demander à un enfant : apprends ! Les progrès relèvent autant, sinon plus, du développement de l’enfant que de l’apprentissage. On parle souvent aussi du manque de maturité chez les jeunes nés à quelques mois près de la date butoir.

Du coup, de plus en plus de parents songent à retarder l’entrée de leur enfant à la maternelle.  En tant qu’enseignante, je constate des différences chez tous les élèves. Peut-être, les plus jeunes prennent-ils plus de temps à terminer un bricolage, s’habillent plus lentement, ne tiennent pas bien leur crayon. Mais, ont-ils globalement plus de difficultés que les autres ? Non. Il y en a qui ont 5 ans depuis longtemps et qui ont les mêmes retards. Ce qui fait la différence, c’est la stimulation parentale. 

Il est important que votre enfant soit capable, à l’aube de la rentrée, de se développer sur plusieurs plans. Il doit être capable de se concentrer et de s’occuper seul de 20 à 30 minutes. Il doit aussi être capable d’écrire son prénom et certaines lettres en majuscules. Il doit pouvoir courir avec aisance, raconter de longues histoires sur ce qu’il vit, comprendre la notion de partage et avoir acquis les bases de la propreté. 

Si vous sentez que votre enfant est prêt, alors oubliez son jeune âge et laissez-le entrer dans le monde scolaire. Il sera le seul à vous prouver qu’il est assez mature et vous en serez le plus grand acteur de cette réussite. 

 

Mon enfant entre à la maternelle, est-il trop jeune ?