L’AMOUR N’A PAS DE RIDES !

Par : Vincent Fauteux ( Avril 2016 )
À LA UNE
ÉVASION

Il n'est jamais trop tard pour tomber amoureux. Même chez les personnes du troisième âge, les coups de foudre arrivent sans prévenir !

Je suis à même de constater que pour plusieurs de nos résidents, la solitude de vivre sans l’être aimé est difficile et certains disent même que le veuvage est cruel ! Comme le dit la chanson  La maladie d’amour  de Michel Sardou : « L’amour unit dans son lit les cheveux blonds, les cheveux gris. »

En vieillissant, le corps change, mais le cœur demeure le même.  Bien que l’amour ne soit pas une fontaine de jouvence, il permet de retrouver intactes des émotions enfouies depuis parfois fort longtemps, voire trop longtemps, et redonne un nouveau souffle à la vie.

Les retraités qui vivent en résidence n’échappent pas aux flèches de Cupidon. Avec une majorité de résidents célibataires, des couples se forment régulièrement. Certains y trouvent même le grand amour ! Sans contraintes ni obligations, ceux qui le vivent allèguent qu'il n'y a pas plus bel âge pour être amoureux.

Un grand nombre d’hommes et de femmes de plus de 70 ans transforment présentement  notre image collective du vieillissement. Les retraités d’aujourd’hui ont de nouveaux besoins et de nouvelles attentes. Dans certains cas, nous voyons des enfants de nos résidents qui sont davantage « vieux jeu »  que leurs parents et qui ont de la difficulté à accepter ce nouvel amour.  Soyez plutôt heureux pour eux, car aimer et être aimé est bon pour la santé psychique et physique. 

Il n’y a pas d’âge pour voir la vie en rose !

L’amour n’a pas de rides !