E. O. CHIROVICI : « JEUX DE MIROIRS »

Par : Pierre Fantinato ( Octobre 2017 )
À LA UNE
ÉVASION

Le professeur Joseph Wieder est retrouvé mort chez lui un matin de janvier 1987. Le réputé chercheur connu pour ses travaux sur la mémoire et la formation des souvenirs a été assassiné. La police a bâclé l’enquête.

Vingt-sept ans plus tard…

Peter Kantz est agent littéraire. Dans sa boîte de réception, un courriel et les premiers chapitres d’un manuscrit. L’auteur, Richard Flynn, lui révèle ses liens avec le professeur Wieder, dont le meurtre avait fait la manchette à l’époque, et lui confirme connaître le fin mot de l’histoire. Il en a fait un roman. La rencontre tant espérée n’aura pas lieu. Flynn décède quelques jours plus tard. 

En l’absence du manuscrit en entier, Kantz mande John Keller, journaliste pigiste, de fouiller le passé des principaux acteurs du drame, de trouver le coupable et de compléter la rédaction de ce qui pourrait être un best-seller. Roy Freeman, un des enquêteurs à l’époque, et aujourd’hui retraité, s’associe au journaliste dans sa recherche de la vérité. Les trois hommes vont fouiller le passé de la victime et de ceux qui l’ont côtoyée. Une même quête ; trois motifs.

L’entourage de Wieder

Laura Baines était une étudiante du réputé professeur et rédigeait son mémoire de maîtrise sous sa direction. Leur proximité laissait place aux sous-entendus.

Richard Flynn habitait la même résidence que Laura. Grâce à elle, il travaillait à organiser la bibliothèque personnelle de Wieder.

Derek Simmons était à l’emploi de Joseph Weider pour l’entretien de sa vaste propriété. Il devait au professeur d’avoir évité la prison pour un crime qu’il avait commis. Comme Laura et Richard, il jouissait de la pleine confiance de Joseph Wieder et, comme eux, il avait accès à la demeure.

Jeu de coulisses, jeu de miroirs

Rien n’est jamais ce qu’il semble. Eugen Ovidio Chirovici nous mène dans les dédales du passé et les portes du labyrinthe dans lequel il nous entraîne s’ouvrent et se ferment sous nos yeux, tel un jeu de coulisses où les personnages vont et viennent au gré de l’auteur, tel un jeu de miroirs où vérité et mensonge ne sont qu’une affaire de perception.

 

E. O. Chirovici : « Jeux de miroirs »